samedi 4 novembre 2017

Café Parents à AIGLE et soirée cinéma-débat autour du film “ Le monde de Théo”

30 0ctobre 2017 : Café Parents à AIGLE et soirée cinéma-débat autour du film “ Le monde de Théoen présence de Valérie Gay-Corajoud.
par  Laurence Vollin
                                                               

L
Ajouter une légende
a projection du film « Le monde de Théo » à Aigle a été organisée par le Café Parents d’Aigle, créé par Christiane Ruffieux et ses collègues. Celui-ci se  réunit tous les mois depuis maintenant deux ans.

Valérie Gay-Corajoud, la maman de Théo, était présente et nous avons eu la chance, après l’avoir entendue dans ce très beau documentaire de Solène Caron, de converser avec elle et d’approfondir ce qui faisait écho à notre propre expérience. Il est remarquable de constater à quel point la confiance entre Valérie Gay-Corajoud et son fils est un élément déterminant. Cette confiance est un des moteurs qui a fait progresser Théo, et leur a permis de s’orienter en dehors des institutions.
Ce témoignage a eu une très belle résonance dans le public et il a autorisé des parents et des professionnels à intervenir, avec beaucoup de pudeur et d’émotions, pour relater leur vécu.
Ce qui m’a également frappé dans la position de Valérie Gay-Corajoud, c’est son évolution : elle a totalement œuvré pour que Théo puisse s’inscrire dans notre société en adhérant, sans réserve et sans faille, avec toute sa famille, à son monde. Maintenant, elle travaille dans une position plus politique : comment faire en sorte que notre monde puisse accueillir Théo et les personnes autistes ?
Cette projection fut précédée d’un Café Parents en la présence de Valérie Gay-Corajoud. L’ambiance très conviviale de ces quelques heures a favorisé des échanges d’une grande richesse. Nous avons dialogué sans trêve et Christiane ponctuait nos interventions avec des questions orientées par son regard de professionnelle, qui relançaient pertinemment notre conversation. J’ai énormément apprécié la complicité qui s’est tout de suite établie entre les parents. Nous avons ri, nous sommes exclamés et avons sérieusement pris note des trouvailles de nos enfants. Nous étions réunis dans un temps unique pour dire et reconnaître nos situations singulières de parents d’enfants différents. Et c’est avec bonheur qu’encore une fois s’est inscrit ce trait, ce lien qui nous unit : nous sommes parents de personnes vivantes bien avant d’être parents de personnes autistes.   
                                                                                       

samedi 1 juillet 2017

Article après la diffusion de Nantes



Le monde de Théo* est le témoignage filmé d’une mère qui part à la rencontre de son fils autiste.
Des propositions qui lui ont été faites par les professionnels, aucune n’a trouvé ses faveurs, car toutes présentaient son fils sous un angle déficitaire. Par exemple, on lui a demandé de filmer son fils pour transmettre ses observations. Elle y a consenti jusqu’au moment où elle a réalisé avec culpabilité et colère, que ce qu’on lui demandait la conduisait à l’observer comme un handicapé.
La mère décide alors de s’occuper elle-même de son enfant. Après une période d’échanges sur les réseaux sociaux, elle constate que les conseils se limitent le plus souvent à rectifier les conduites des enfants. Ce n’est pas ce qu’elle recherche, elle veut comprendre son fils. Elle prend le parti de considérer que les comportements inadaptés de son fils sont son seul moyen de communiquer et refuse toute méthode qui viserait à les supprimer. Elle finit par repousser le diagnostic médical, les méthodes et le savoir préconçus qui vont avec. Elle accepte de ne pas savoir pour aller à la rencontre de son fils. Dès lors, elle lui suppose un monde, d’où le titre du film. Il est quelque part. Le savoir n’est pas chez elle. Le savoir, dit-elle, est à extraire des conduites de son fils, même de ses conduites les plus folles.
Elle précise que le film n’est pas une méthode à suivre. Il y a autant de méthodes que de familles. C’est du désir décidé, d’échanger et de découvrir son fils que va naître le désir chez Théo. La naissance du désir chez l’enfant vient toujours du désir d’un autre. Par des allers-retours constants, la mère va construire une passerelle entre le monde de Théo et le monde de la famille, puis avec celui d’autres êtres humains. Les barrières sont pourtant immenses. Le langage l’agresse, son corps n’a pas de limite. Rituels envahissants, refus de parler, crises classiques, automutilations, témoignent des terribles souffrances qu’éprouve l’enfant dans son rapport aux autres, et au morcellement de son corps.
Inventive, curieuse et persévérante, la mère de Théo nous enseigne une clinique hors les normes qui respecte la singularité des êtres parlants, ce dont Théo a pu profiter en se constituant un mode d’existence moins angoissant.

Christophe BALGUERIE 
Psychologue clinicien
SESSAD Vents d’Ouest. Liré et Vallet
Le 29 mai 2017

* La projection a été suivie d’un débat le 18 mai 2017 au cinéma Bonne-Garde à Nantes, en présence de Valérie Gay-Corajoud, mère de Théo.
La réalisatrice, Solène Caron est psychologue clinicienne à Fougères. Ses articles sur l’autisme sont consultables sur le site : http://autistes-et-cliniciens.org/_Solene-Caron_

mardi 30 mai 2017

Le monde de Théo et Life Animated


En mars 2015  j'ai été invitée à témoigner de mon travail auprès de Théo par l'université de Rennes lors du Colloque international Affinity Therapy dont l'invité principal était Ron Suskind dont le fils, Owen, est aujourd'hui le héro du film Life Animated.

(voir article du figaro : Quand Kirikou, Tibère et Mickey libèrent les enfants autistes)

Non seulement ce jour là, je prenais la parole en public pour la première fois, sortant de longues années solitaires auprès de mon fils, mais je rencontrais également Solène Caron qui, touchée par mon témoignage, me contacta par la suite en vue d'une interview.
Interview qui deviendra finalement un film : Le monde de Théo.
J'ai eu également l'occasion de m'entretenir avec Ron Suskind qui était alors en plein tournage de "life animated". Nous prenions alors conscience de l'incroyable similitude de nos chemins.



Il y a quelques mois de cela, j'ai été contactée par la personne responsable de la sortie du DVD de "Life Animated" en France qui nous a demandé à Solène Caron et à moi si elle pouvait ajouter quelques extraits du film : "Le monde de Théo" dans les bonus du DVD, avec un lien vers un blog dédié au film.
Je trouvais l'idée fantastique bien sûr, comme un clin d’œil à l'incroyable chemin parcouru depuis ma première intervention à Rennes.

Voilà, d'une certaine manière, la boucle est bouclée.
Ron et Owen aux États-Unis, Théo et moi en France et tant et tant d'autres familles qui fabriquent, inventent, se dépassent et transcendent la différence pour en faire une merveilleuse aventure de vie.


La vidéo vers mon témoignage lors du colloque international "Affinity Therapy"